Élaborer, transmettre, créer

elaborer_transmettre_p1.jpg

Élaborer, transmettre, créer
Essais pour une histoire de l’art diachronique et pluridisciplinaire

Ouvrage collectif sous la direction de Fabienne Colas-Rannou et Marianne Jakobi
PUBP, collection HISTOIRES CROISÉES, décembre 2017, 136 p.

 

Une série de questions posées dans le champ de l’Histoire de l’art et de l’Archéologie guide le présent ouvrage. Gestes, techniques, savoirs, idées, images, culture : que peut-on transmettre et comment ? Selon quels modes et quelles modalités les faits d’“élaborer”, de “transmettre”, de “créer” sont-ils connectés ? En quoi le fait de transmettre modifie-t-il le geste créateur et selon quel processus ? La transmission y est entendue comme une dynamique, qui peut intervenir en amont comme en aval de la création. La réflexion a ainsi pour cadre l’interaction entre “élaborer”, “transmettre” et “créer”. Des exemples précis permettent d’envisager les acteurs, les cadres (institutions, écoles, ateliers, etc.), les supports (générateurs, intermédiaires, récepteurs), mais aussi les adaptations et resémantisations ou “ré-interprétations” (notamment pour les images). De même ils permettent d’interroger la transmission entre groupes, entre générations, entre différentes catégories d’artistes et d’artisans, la transmission au sein d’une même culture comme la transmission entre cultures différentes.
L’ouvrage regroupe des études qui sont variées d’un point de vue chrono-culturel ; il relève ainsi d’une dynamique qui se place dans le cadre d’un comparatisme constructif, d’un dialogue, entre les spécialités et les périodes de l’histoire de l’art, ainsi qu’entre l’histoire de l’art, l’archéologie et l’anthropologie. L’approche diachronique qui l’anime répond aussi à la volonté de confronter différents types de sources et d’en mesurer les apports et les limites pour le champ envisagé.

Cette publication s’inscrit dans la recherche collective et transdisciplinaire qui a pour cadre l’axe “Dynamiques culturelles et artistiques” du Centre d’Histoire “Espaces et cultures” (CHEC) de l’Université Clermont Auvergne.

Fabienne Colas-Rannou est maître de conférences en histoire de l'art et archéologie antiques à l’université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand. Ses recherches se placent à la fois dans le champ de l’histoire de l’art et dans celui de l’histoire, du monde grec et de l’Anatolie.
Marianne Jakobi est professeure d'Histoire de l’art contemporain à l’Université Clermont Auvergne. Elle est spécialiste des corpus Gauguin, Signac, Dubuffet et de la question historique et théorique de l’intitulation artistique. Ses recherches actuelles portent sur les relations entre art, littérature et édition, l’écriture dans la création artistique et l’approche génétique de l’art.

En savoir plus : Cliquez !