10ème Goûter du PHIER - "Comment mieux comprendre et prévenir les erreurs produites par des témoins de scènes criminelles ?"

Pour sa 10ème séance, les Goûters auront le plaisir d’accueillir, le vendredi 29 avril à 15h00 amphi 219 de la MSH, Magali Ginet, psychologue au LAPSCO (UBP), pour une conférence intitulée « Comment mieux comprendre et prévenir les erreurs produites par des témoins de scènes criminelles ».

 

Certaines études ont permis de démontrer que la majorité des erreurs de Justice avérées a pour origine un problème de témoignage. D’autres travaux, menés en laboratoire, démontrent que les témoins d’une scène criminelle produisent, en moyenne, 15 à 20 % d’erreurs dans leur récit. Face à ce constat, les psychologues expérimentalistes ont développé deux démarches complémentaires de recherche : l’une visant à identifier les facteurs à l’origine de ces erreurs, l’autre consistant à développer des outils susceptibles d’optimiser le recueil des témoignages. Dans la première perspective, je me suis particulièrement intéressée au rôle des connaissances préalables possédées par un témoin sur sa perception et son rappel d’une scène criminelle. J’ai ainsi pu évaluer l’impact des scripts et des stéréotypes (raciaux, sexuels) sur la production d’erreurs. Globalement, les témoignages souffrent d’un biais de consistance. En effet, les témoins ont tendance à rappeler préférentiellement les détails conformes à leurs attentes au détriment d’autres informations. Dans la seconde perspective, des méthodes d’entrevue judiciaire à l’usage des professionnels de la Justice (policiers, notamment) ont été développées. Elles permettent ainsi de corriger de nombreux problèmes observés dans les pratiques spontanées (par exemple, utilisation de questions suggestives, sous-utilisation du récit libre, coupures de paroles, etc.). Par ailleurs, ces méthodes permettent d’optimiser la recherche d’informations en mémoire puisqu’elles ont été élaborées à partir d’une meilleure compréhension des mécanismes mnésiques impliqués dans l’activité de témoignage. L’efficacité de ces méthodes pour recueillir plus d’informations correctes a pu être démontrée au cours d’études réalisées en laboratoire comme sur le terrain (dans le cadre d’affaires criminelles réelles).

En savoir plus

Date de début de la manifestation: 

Jeudi, 28 avril, 2016