APURIS

image.affiche.jpg

Le programme APURIS se propose d’étudier les politiques mises en œuvre par les administrations publiques dans les monarchies des Bourbons (Espagne, Italie, France) du XVIIIe au milieu du XIXe siècle, face aux risques naturels. Il s’agit de décrypter les différents facteurs explicatifs des décisions prises dans la prise en charge et dans la gestion préventive des conséquences des catastrophes naturelles. La MSH de Clermont a plus particulièrement en charge la gestion des risques volcaniques par l’administration coloniale espagnole en Amérique, avec un focus sur la zone andine (Pérou, Equateur). Cette recherche de la MSH est réalisée dans le cadre du challenge 4 de l’Isite Cap 2025 de l’UCA.

On commence à passer durant le Siècle des Lumières « de la providence aux probabilités », au travers de l’apparition des premières démarches « scientifiques » reposant sur l’observation, face aux méthodes empiriques ou au recours au divin qui dominaient jusqu’alors. Comment des administratifs dotés de la même culture juridique et religieuse se sont-ils appropriés cette nouvelle approche ? Comment l’ont-ils traduite sur le terrain ? Cette problématique recoupe trois questions :

- Le degré de circulation des savoirs dans l’espace euro-atlantique de cette période.

- La part des considérations économiques et des pesanteurs anthropologiques dans les prises de décisions.

- Comment la prise en charge de la gestion du risque par les pouvoirs publics est une facette de la croissance de l’emprise de ce que l’on appelle aujourd’hui l’État.

Le programme APURIS est un programme financé par Isite Cap2025 (Université Clermont-Auvergne) et par un programme de la Casa de Velázquez (Madrid), en collaboration avec l’Université d’Alicante, et l’Université de Naples/ERC Starting grant.

Coordonnateurs : Jean-Philippe Luis (MSH, UCA), Armando Alberola (Universidad de Alicante) Domenico Cecere (Université de Naples Federico II)