Germaine de Staël et George Sand en dialogue avec leurs consoeurs polonaises

stael_sand.jpg

Germaine de Staël et George Sand
en dialogue avec leurs consoeurs polonaises

Corinne Fournier Kiss
PUBP, Collection RÉVOLUTIONS ET ROMANTISMES, N° 26, septembre 2020, 468 p.

 

Les appréciations bienveillantes que Mme de Staël et George Sand ont consacrées à la Pologne semblent, à lire la critique littéraire officielle de ce pays, avoir mal été payées de retour. La prise en considération des egodocuments ainsi que l’analyse des œuvres des femmes de lettres polonaises révèlent au contraire qu’elles ont été lues dès 1840 avec admiration, quoique de manière originale. L’une des constantes de la réception de Staël et de Sand en Pologne a été de les appréhender dans un même geste critique, comme si l’une ne pouvait être accueillie sans l’appui de l’autre. L’intérêt de cet ouvrage est de respecter cette approche : il examine, d’une part, comment la perception d’une complémentarité Staël-Sand est verbalisée dans les commentaires personnels des Polonaises, et, d’autre part, comment elle se traduit au sein même de leur production littéraire.

Corinne Fournier Kiss est Privat-docent à l’Université de Berne, où elle a obtenu en 2017 une triple habilitation en littératures comparée, française et slave. Elle est l’auteure de nombreuses publications dans les domaines suivants : littérature fantastique européenne, écriture féminine (France et Europe centrale), littérature et représentations de l’espace (espaces domestiques, villes, paysages et frontières), littérature et musique, littérature et interculturalité, littérature francophone des pays slaves.

En savoir plus : Cliquez !