Guerre sauvage et empire de la liberté

guerre_sauvage_et_empire_liberte_p1.jpg

Guerre sauvage et empire de la liberté

Hervé Mayer
PUBP, Collection GRAPHÈMES, janvier 2021, 324 p.

 

La résurgence du mythe de la Frontière dans la rhétorique politique de la « guerre contre la terreur » oblige à reconsidérer l’idée de sa marginalisation dans la culture étatsunienne depuis la crise du mythe public identifiée par Richard Slotkin à la fin des années 1960.
Partant de l’analyse sociohistorique de six œuvres cinématographiques sorties entre 1968 et 1986, cet ouvrage soutient que, loin d’avoir été marginalisé par le déclin du genre du western à Hollywood, le mythe de la Frontière s’est diversifié, prolongé et consolidé dans le cinéma étatsunien post-western, manifestant la continuité de structures idéologiques impériales héritées de la fin du XIXe siècle dans la culture populaire de la fin du XXe siècle.
Les deux parties de l’ouvrage correspondent aux deux trajectoires narratives dominant les représentations de la Frontière dans le cinéma étatsunien post-western : depuis la Conquête de l’Ouest de Theodore Roosevelt jusqu’aux représentations contemporaines de la guerre sauvage ; et depuis la « théorie de la Frontière » de Frederick Turner jusqu’aux incarnations cinématographiques d’un empire de la liberté.

Hervé Mayer est maître de conférences en études étatsuniennes à l’université Paul-Valéry Montpellier 3 et membre du laboratoire EMMA (EA 741). Ses recherches portent sur la construction du pouvoir et des identités politiques dans le cinéma étatsunien. Il est l’auteur de La Construction de l’Ouest américain dans le cinéma hollywoodien (Atlande, 2017) et a également co-dirigé Transnationalism, Imperialism and the Continued Relevance of the Western (Indiana University Press, à paraître).

 

En savoir plus : Cliquez !