Jacques Bardoux, intellectuel et homme politique

Jacques Bardoux, intellectuel et homme politique
 

Journée d'études le 5 mai 2017 à la MSH

programme_je_bardoux_hauteur_250.jpg

Programme 

Première séance (9h30-11h00) : les références d’un libéral

  • Jean-Philippe Luis, directeur de la Maison des Sciences de l’Homme : ouverture de la journée d’études
  • Fabien Conord (Université Clermont Auvergne, CHEC) : introduction
  • Henri Hours (Archives départementales du Puy-de-Dôme) : Le fonds Bardoux
  • Julien Bouchet (Lycée Montdory, CHEC) : Agénor Bardoux

Deuxième séance (11h15-12h30) : un passeur entre France et Royaume-Uni

  • Antonin Andriot (Université Clermont Auvergne) : Un horizon d’attente britannique ? Le regard de Jacques Bardoux, penseur et acteur du rapprochement franco-britannique à la Belle Époque (1901-1914)
  • Clément Dumas (Lycée Blaise Pascal, Clermont-Ferrand) : Échanger, renseigner, négocier. L’expérience de Jacques Bardoux, officier de liaison auprès de l’armée britannique (1915-1918)

Troisième séance (14h15-15h45) : un homme politique entre deux Républiques

  • Jean-Étienne Dubois (Lycée de la Plaine de l’Ain, CHEC) : Jacques Bardoux, un libéral face aux crises de la République, des années 1920 à la fin de la Seconde Guerre mondiale
  • Mathias Bernard (Université Clermont Auvergne, CHEC) : Jacques Bardoux sous la IVe République
  • Gilles Richard (Université Rennes 2, CERHIO) : Conclusions

 

Jacques Bardoux (1874-1959) s’inscrit dans une lignée politique célèbre : fils d’Agénor Bardoux, maire de Clermont-Ferrand, ministre de l’Instruction publique, sénateur inamovible, il est aussi le grand-père maternel de Valéry Giscard d’Estaing, qui lui succède à l’Assemblée Nationale en 1956. L’itinéraire de Jacques Bardoux oscille entre deux pays (France et Royaume-Uni) et associe réflexion intellectuelle et engagement politique. Auteur d’une étude sur Le mouvement idéaliste et social dans la littérature anglaise au XIXe siècle, John Ruskin, il se fait aussi l’observateur critique de la vie politique britannique à travers son activité de rédacteur de politique étrangère au Journal des débats mais également plusieurs ouvrages (dont L’Angleterre radicale, essai de psychologie sociale, 1906-1913). Enseignant à l’École libre des sciences politiques, il s’investit en politique, comme président de la Fédération républicaine et sociale du Massif central et, après plusieurs tentatives infructueuses, entre au Parlement en 1938 puis retrouve un siège après la Seconde Guerre mondiale. La trajectoire de Jacques Bardoux permet d’envisager plusieurs questionnements sur les transferts culturels entre le Royaume-Uni et la France, la place des intellectuels en politique, la tension entre libéralisme et conservatisme dans la France des années 1930 et 1940.

Date de début de la manifestation: 

Mardi, 2 mai, 2017