Le CiD - Le Cinéma et le Droit : Investigation comparative des dilemmes bioéthiques

visuel_le_cid.jpg

Responsable scientifique : Christine Lassalas, MCF HDR en Droit privé (UCA)
Laboratoire associé : CMH (UCA)
Disciplines principales : Droit (privé et public), Ethique, Philosophie, Médecine, Biologie
Inscription dans les axes scientifiques de la MSH : « Ruptures, révolutions, innovation »
Durée du projet : 24 mois

Présentation synthétique
Tout semble opposer le Cinéma et le Droit. Le film est en effet une œuvre de fiction, même lorsqu’il a une nature documentaire, ne serait-ce que par les choix esthétiques auxquels il répond, contrairement au Droit qui renvoie aux valeurs propres d’une société donnée à un moment donné. En réalité, le cinéma est un miroir de la société. En tant que tel, il renvoie une certaine image du droit car tous les films comportent des éléments juridiques, explicites ou implicites. Le cinéma est également un vecteur de valeurs et de normes, qu’elles soient en usage ou qu’elles soient attendues. Il permet d’avoir une image de ce qui est possible ici ou ailleurs. À l’heure où la révision des lois bioéthiques est discutée au Parlement, ce projet vise à appréhender le droit de la bioéthique et l’utilisation du corps humain à travers le prisme du cinéma et à analyser les réponses juridiques apportées par les Etats à certaines problématiques, notamment concernant la fin de vie, l’homme augmenté, etc. En croisant des films français ou étrangers avec la dimension juridique, il s’agira de mettre en perspective les spécificités, les évolutions et les enjeux du droit de la bioéthique pour le citoyen Français du XXIème siècle. Les résultats du projet présenteront pour quelques thématiques de bioéthique, la position du législateur français, une approche comparative des dilemmes induits par ces thématiques, ainsi qu’une évolution légistique le cas échéant.

Lauréat de son appel à projets interdisciplinaires 2020, ce programme est soutenu financièrement par la MSH pour deux ans (2021-2022).