Les sciences à l’épreuve des crises sanitaires et environnementales

 

visuel_webinaire.jpg

 

Les crises environnementales et sanitaires auxquelles nos sociétés sont aujourd'hui structurellement confrontées, exacerbées par la « crise de la COVID-19 », nous interpellent en tant que parents, enfants, habitants, citoyens... Les sciences humaines et sociales (SHS) associées aux sciences du vivant disposent d'outils pertinents pour comprendre les tenants et les aboutissants de ces crises, mais aussi pour proposer sinon des solutions, du moins des éléments porteurs de changement.
 
Afin de répondre à ces nouveaux enjeux, le Réseau national des Maisons des Sciences de l’Homme, en partenariat avec le réseau des Umifre (unités mixtes des instituts français de recherche à l’étranger) du CNRS et du MEAE et dans le cadre du dispositif de coordination nationale HS3PE-Crises (Crises sanitaires et environnementales – Humanités, sciences sociales, santé publique), propose un cycle de webinaires : Les sciences à l’épreuve des crises sanitaires et environnementales.
 
Pour découvrir le programme du premier semestre 2021 et les informations pratiques pour suivre chaque webinaire : Cliquez !
 

Ce cycle de webinaires, animé par des chercheuses et chercheurs de toutes disciplines, est ouvert à toutes et à tous.

 

__________________________________________________

Les webinaires du mois : mars 2021

Jeudi 4 mars à 13 h (heure française)
Institut français de recherche sur le Japon à la Maison franco-japonaise (& MSH Sud pour les moyens techniques)

Libertés individuelles et gestion sanitaire en temps de Covid-19 : une analyse socio-spatiale et politique du cas japonais.
Intervention de Adrienne Sala, chercheuse en sociologie politique associée à la Fondation France-Japon de l’EHESS et chercheuse invitée à l’université de Tokyo ; Rémi Scoccimarro, maître de conférences en langue et civilisation japonaises, université de Toulouse Jean Jaurès, chercheur invité à l’institut français de recherche sur le Japon.
Modération : Julien Mary, MSH Sud.
Résumé
L’analyse socio-spatiale à l’aide d’une cartographie détaillée de l'épidémie de covid19 au Japon, par Rémi Scoccimarro, sera complétée par Adrienne Sala d’une analyse politique de la gestion de crise au cours des trois différentes vagues (mars-mai//juillet-août/depuis novembre) qui rythment cette crise sanitaire. Les intervenants présenteront brièvement le cadre légal des maladies infectieuses au Japon, qui confère une place majeure à la notion de "responsabilité" (du gouvernement national, des gouvernements locaux et des citoyens). Ils analyseront ensuite la coordination des acteurs politiques, scientifiques, économiques et des citoyens, au niveau national et local, dans la mise en œuvre des différentes mesures appliquées à chaque nouvelle vague, et ce en soulignant les tensions, les rapports de force et les conflits d’intérêt inhérents à cette crise. En conclusion, et en ouverture vers des réflexions nouvelles, la relation japonaiseentre liberté et sécurité soulevée par la crise sanitaire sera abordée.

Vendredi 26 mars à 13 h 00
MSH Lyon-St.Etienne

Les révélations du grand confinement sur le bien‐être et le quotidien des Français.
Intervention de Lise Bourdeau‐Lepage, professeure de géographie, laboratoire Environnement Ville Société, université Jean Moulin Lyon 3.
Résumé
La crise sanitaire liée à la Covid‐19 a conduit le gouvernement français à imposer le confinement à domicile de la population française entre le mardi 14 mars 12h et le lundi 11 mai 2020. Or, nous savons que les effets du confinement sont multiples sur les individus. Au niveau collectif, en limitant les possibilités de rencontres entre les individus, il génère une contraction de la vie sociale et mène à la recherche de nouvelles modalités d’articulation sociale. Au niveau individuel, il peut conduire à isoler socialement certains individus et avoir des effets négatifs sur leur état mental, physique mais aussi cognitif. Fort de ces savoirs, nous avons mené une enquête auprès de la population française au cours du grand confinement. Ainsi, nous disposons d’un échantillon de 10 976 individus, représentatif de la population française métropolitaine adulte en âge, genre, niveau de diplômes et région de résidence. Nous proposons de présenter les principaux changements qui se sont opérés dans le quotidien des Français : rythmes de vie, habitudes de vie, relations sociales, conditions de travail, situations face à l’emploi, etc. ainsi que l’impact qu’a eu cette période sur leur bien‐être et leur santé.

Mardi 30 mars à 12 h 45
MRSH, Caen

Urgences sanitaires et état de droit.
Table ronde autour de Jean Gaudart, professeur de virologie, PUPH Aix Marseille université : gestion des risques virologiques en contexte de pandémie ; Frédérick Lemarchand, professeur de sociologie, Centre de Recherche Risques et Vulnérabilités, université de Caen Normandie, co-directeur du pôle risques de la MRSH : COVID 19 : la gestion des risques au péril de la démocratie ? Christian Huglo, avocat au Barreau de Paris spécialiste en droit de l’environnement et en droit privé : quel respect de l’Etat de droit en contexte de Pandémie, le point de vue du juriste.
Résumé
Dans le cadre du webinaire Urgences sanitaires et Etat de droit, la Déclaration de l’Etat d’urgence sanitaire soulève un certain nombre de questions fondamentales tant juridiques, que politiques et sociétales. Ce panel intersectoriel se proposera de les reprendre en les mettant en perspective avec les récentes transformations de l’espace politique démocratique. Seront également abordées les transformations des rapports sociaux en contexte de gestion des risques sanitaires et comment ces dernières peuvent ou non participer à la définition d’une culture commune. La responsabilité de l’Etat est aux prises à des conflits de temporalités opposant sécurité et liberté . Un second webinaire permettra d’approfondir le thème des responsabilités.

Mercredi 31 mars à 12 h 30
MSHS-T, Toulouse

VICO : Traversée du confinement : une enquête sociologique.
Intervention de Claire Bidart, directrice de recherche CNRS en sociologie, laboratoire d'économie et de sociologie du travail, Michel Grossetti, directeur de recherche CNRS en sociologie, laboratoire Interdisciplinaire Solidarités, Sociétés, Territoires, directeur d'études à l'EHESS, Pierre Mercklé, professeur de sociologie à l’université Grenoble-Alpes, laboratoire de Sciences Sociales PACTE.
Modération : Claire Couly, chargée de mission HS3PE-Crises au sein du RnMSH.
Résumé

Les intervenants sont un groupe de sociologues, intéressés pour la plupart d’entre nous par les relations interpersonnelles, dans la tradition de l’analyse de réseaux sociaux et pour d’autres par les activités politiques, le logement, les rapports de genre ou le travail.
Ils sont à l’initiative d’une enquête sur laquelle ils ont commencé à travailler dès le 26 mars 2020 et qui a abouti à un questionnaire mis en ligne le 14 avril, le recueil des données prenant fin le 10 mai.
Pour le diffuser ils ont mobilisé un réseau de collègues et de leurs étudiants ainsi que la Presse Régionale Quotidienne dont plusieurs rédactions ont accepté de diffuser des appels à répondre à l’enquête.
Cela a permis d’atteindre un nombre de questionnaires (plus de 16 000) relativement élevé pour ce type d’enquête.
Le questionnaire aborde des aspects divers et complémentaires. Il comprend bien sûr des questions sur le confinement lui-même (changement ou non de lieu de vie, conditions de logement) et sur le travail durant cette période (chômage technique ou réaménagement, télétravail ou présence sur les lieux habituels, etc.). Il intègre également des questions sur les sorties, les gestes de protection sanitaire, les rapports avec les limites imposées par le confinement (sur les déplacements par exemple) ainsi que sur l’expression de sentiments suscités par la situation (fatigue, inquiétude, tristesse, etc.).
Une partie importante porte sur les relations sociales (nouveaux contacts, contacts perdus, relations renforcées).
Les intervenants présenterons lors de ce webinaire les premiers résultats de cette étude (issus de la première vague d’enquêtes), sachant qu’une deuxième vague a été lancée récemment auprès des mêmes personnes échantillonnées (attendus de 3000 retours pour cette deuxième vague).

 

__________________________________________________

 

A l'instar d'autres MSH du réseau national,  la Maison des Sciences de l'Homme de Clermont-Ferrand s'est impliquée dans la création de ce cycle de webinaires et plusieurs chercheurs, enseignants-chercheurs et doctorants en Sciences Humaines et Sociales du site clermontois ont répondu favorablerment à l'appel à participation lancé à la fin de l'année 2020 :

Vendredi 7 mai à 12h15
MSH Clermont-Ferrand

Préserver la biodiversité : quelle(s) réalité(s) derrière les slogans !
Intervention d’Anne Bonis, chargée de recherche CNRS en écologie, laboratoire de géographie physique et environnementale, GEOLAB.

Mercredi 26 mai à 12 h 30
MSH Clermont-Ferrand

Comment s’orienter dans la crise ?
Intervention de Vincent Gérard, professeur de philosophie moderne et contemporaine à l'université Clermont Auvergne, directeur du laboratoire Philosophie et Rationalités et Pierre Souq, doctorant-chercheur en philosophie au laboratoire Philosophie et Rationalités, université Clermont Auvergne.
Modérateur : Bertrand Nouailles, agrégé, docteur en philosophie, laboratoire Philosophie et Rationalités, université Clermont Auvergne.

Automne 2021
MSH Clermont-Ferrand

Gérer le travail du futur : Nouvelles situations du travail à l’issue de la crise sanitaire

Interventtion de Pierre Mathieu, Maître de conférences HDR, Sciences de Gestion et du Management (CNU06), UCA (liste des autres intervenants en cours de finalisation).

 

Pour toute information sur ce cycle de webinaires ou proposer une intervention :
Eric Fayet, plateforme Audio-Visio & communication,
MSH de Clermont-Ferrand / eric.fayet@uca.fr.

Date de début de la manifestation: 

Jeudi, 25 février, 2021

Fichier: