Les Voix de la nuit

couv-voix_de_la_luit.jpg

Les Voix de la nuit

Sous la direction d'Alain Montandon et de Sylvain Ledda
Paris, Honoré Champion, coll. « Romantismes et Modernités » n° 196, 2021, 268 p.

 

Ce livre, issu du séminaire d’été de sociopoétique à Charroux, analyse les divers aspects sonores de la nuit qu’il s’agisse des bruits de la ville, de la musicalité de la nuit et de ses silences, mais aussi de ses rumeurs, ses bruissements, ses tumultes, ses cris et ses sanglots...

Résumé : La nuit est, pour le romantisme, un cœur qui bat. Les divers aspects sonores sont analysés dans cet ouvrage qui s’ouvre aux voix des ténèbres, aux bruits de la ville nocturne, comme à la musicalité de la nuit et ses silences, mais aussi à ses rumeurs, ses bruissements, ses tumultes, ses cris et ses clameurs, ses sanglots et ses soupirs. Les poètes enamourés, les auteurs fantastiques, les observateurs et chroniqueurs, les musiciens ont été sensibles aux sonorités nocturnes et les ont exprimées et mises en scène dans leurs œuvres, qu’il s’agisse des écrivains antiques, de Mercier et de Rétif, de Casanova, de Béquer ou de Proust, et plus généralement de tout le romantisme.

C’est aussi tout l’imaginaire des apparitions et fantasmes nocturnes dans leurs aspects sonores qui sont présentés dans une perspective sociopoétique prenant en compte la dimension historique et sociale de ces représentations.

En savoir plus : Cliquez !