Martyr et martyre dans la Chrétienté de l’Europe occidentale, du Moyen Âge jusqu’au début du XVIIe siècle

martyr_et_martyre_p1.jpg

Martyr et martyre
dans la Chrétienté de l’Europe occidentale,
du Moyen Âge jusqu’au début du XVIIe siècle

Ouvrage collectif sous la direction d'Isabelle Fernandes
Collection Cahiers Pourpres, PUBP, février 2021, 214 p.

Le martyre chrétien est un témoignage qui se fait par la parole et par les actes. De nos jours, l’Église n’exerce plus son monopole cultuel et le terme, qui aux origines s’utilisait afin de désigner un témoin lié au sacré, a recouvré une acception plus large pour renvoyer aux individus qui sont tombés avec héroïsme au nom d’une cause, qu’elle soit nationale, communautaire ou ethnique, comme par exemple les martyrs de la Résistance en France ou les martyrs irlandais. Le temps des martyres n’a jamais cessé : des idéologies suscitent encore à présent des passions et des pulsions sacrificielles que le monde occidental moderne considère comme aveugles et barbares. Si le martyre fait toujours partie de notre horizon de crainte, dans le présent premier volume de la collection Cahiers Pourpres, notre questionnement portera sur celles et ceux qui en Europe occidentale chrétienne périrent pour défendre leurs convictions religieuses, du Moyen Âge jusqu’au début du XVIIe siècle. Les contributions portent sur les aires de langues latines, romanes et anglo-saxonnes.

Isabelle Fernandes est maître de conférences en études anglophones à l’Université Clermont Auvergne et membre de l’Institut d’Histoire des Représentations et des Idées dans les Modernités (UMR 5317). Spécialiste des violences religieuses en Angleterre au XVIe siècle, elle est l’auteur de Publish and Perish. Censorship in Early Modern Britain (2020), Abécédaire sur la rupture (en collaboration, 2020), Marie Tudor. La souffrance du pouvoir (2012), et Le sang et l’encre. John Foxe et l’écriture du martyre protestant anglais (2012).

En savoir plus : Cliquez !