Observer l'Observance : L'Observance, entre normalisation et répression (XVe-XVIe siècles)

programme_observance_et_societe_1.jpg

Organisé par Marina Benedetti (Università degli studi di Milano), Sylvie Duval (CIHAM Lyon), Haude Morvan (Université Bordeaux-Montaigne), Ludovic Viallet (CHEC - Université Clermont-Auvergne), le colloque, "Observer l'Observance : L'Observance, entre normalisation et répression (XVe-XVIe siècles)​​​​​"​​, se déroulera les jeudi 7 et vendredi 8 novembre à l'École Française de Rome.

La réforme de l’Observance a caractérisé, dès la fin du XIVe siècle, presque tous les ordres religieux à travers l’Europe. Par l’entremise de prédicateurs actifs, prônant la rénovation de la société chrétienne, ce mouvement a aussi largement touché la sphère laïque. Peu étudiée, l’Observance constitue pourtant l’une des clefs de la compréhension de la transformation des sociétés européennes durant la Renaissance. Troisième volet du projet « Observer l’Observance », coordonné par L. Viallet, H. Morvan et S. Duval, cette rencontre, organisée avec M. Benedetti, abordera la manière dont les réformateurs, à travers la prédication et la diffusion d’écrits à destination des laïcs, ont introduit dans les sociétés européennes les germes d’un nouveau mode de comportement, au sein duquel l’obéissance tient une place centrale. La répression, parfois violente, envers les hérétiques, mais aussi envers les juifs et les comportements jugés déviants (l’homosexualité par exemple), est une caractéristique de l’action des Observants, dont certains s’impliquèrent activement dans l’Inquisition. De façon plus diffuse, les réformateurs ont tenté de définir, dans des domaines aussi variés que la piété quotidienne, la morale ou l’économie, les différents aspects de la vie du « bon chrétien », créant par là aussi bien de nouveaux modèles de vertu que de nouveaux motifs d’exclusion sociale.

 

En savoir plus : http://chec.uca.fr/article695

Date de début de la manifestation: 

Jeudi, 7 novembre, 2019

Fichier: