Un nouveau projet partenarial avec le Cluster "JCE Plasturgie"

plasturgie.jpgLe cluster plasturgie dont les objectifs sont de promouvoir les compétences des PME de la plasturgie auvergnate et de mutualiser des ressources et développer des projets collaboratifs dans les domaines de l'innovation, du social, de l'internationalisation et du développement durable, a constaté des déficiences dans les relations entre les entreprises du secteur de la plasturgie et les filières régionales notamment l’agro-alimentaire (salaison, viande, lentilles…) et la santé beauté / médical...

Le projet se place dans le champ de la recherche action, avec des bénéfices attendus pour tous les acteurs du programme, industriels et chercheurs, cette approche devant également rapprocher le monde académique de la recherche et celui des plasturgistes.

La finalité du travail est d’obtenir un maximum de renseignements sur les comportements d’achat des filières auvergnates du secteur de la santé beauté/médical et de l’agroalimentaire pour leurs emballages plastiques (type de produits utilisés, volumes, fournisseurs actuels, utilisation d’emballages « techniques »…), un objectif général qui exige de mettre en place une méthodologie pour les questionner.

La recherche vise, plus globalement, à explorer la question de la coopération entre les acteurs économiques d’un territoire pour rendre possible un développement de nature durable de la filière innovante de la plasturgie en Auvergne. Dans une société post-industrielle, la coopération n’est-elle pas au cœur des enjeux de développement ? Sans coopération, les différents maillons de la filière s’isolent puis sont vite dépassés par la concurrence et les impératifs sociaux et environnementaux. Il s’agira donc de se questionner sur les conditions de la coopération entre les acteurs, sur sa définition, et de comprendre les facteurs de réussite des projets de coopération. Afin de répondre à ces interrogations, ce travail se fondera sur trois approches complémentaires.

  1. Analyser l’organisation et la structuration économique de la filière plastique en Auvergne et ses évolutions récentes (concentration, spécialisation). Nous décrirons alors les enjeux économiques des industriels membres du cluster soumis à une concurrence à différentes échelles, et les conditions de leur maintien pour, progressivement, montrer les défis auxquels ces acteurs économiques sont confrontés. Cette approche conduira à décrire les principales entreprises de la filière et à montrer leur organisation à différents niveaux scalaires ainsi que les principaux flux économiques associés. Nous expérimenterons ici une forme de géographie de l’innovation pour comprendre comment les acteurs économiques ont évolué, notamment par transferts technologiques. Le concept de chaînes de valeur sera utilisé pour comprendre les articulations entre les différents maillons des filières.
  2. Envisager les utilisateurs potentiels d’emballages plastiques par d’autres filières régionales (notamment dans l’agroalimentaire - salaisons, viandes, lentilles, produits à base de céréales - et dans la santé beauté / médical) et ainsi sélectionner des entreprises dans chaque filière. Il s’agira de se demander comment les acteurs du cluster parviennent ou non à créer des relations avec ces clients potentiels. Cette approche s’appuiera sur une caractérisation/typologie des liens entre acteurs et reposera sur des entretiens qualitatifs avec les différents acteurs économiques, entretiens visant à saisir leurs besoins/attentes et représentations de l’utilisation des plastiques.
  3. Repérer et jeter les bases de coopérations possibles entre les différents acteurs impliqués dans la filière. Cette approche, plus finalisée, supposera une méthode partagée de co-construction de projets communs.

En savoir plus